On a testé le Street Workout des Soldats du quai à Lyon

Un dimanche midi à Lyon, l’animation semble se concentrer sur les quais. C’est là, entre les stands du marché Saint-Antoine, que se retrouvent flâneurs et bruncheurs, à la recherche d’une place assise pour un café. Pour les sportifs, c’est de l’autre côté de la presqu’île que cela se passe. Je traverse le pont de la Guillotière pour me retrouver sur les quais du Rhône. C’est là que j’ai rendez-vous avec ma team Urban Sports Club et avec les Soldats du quai, pour une séance de Street Workout.

Rencontre avec une team Lyonnaise réputée

En bas des escaliers, je retrouve Ouss, ou Soldat Maréchal, un des membres du groupe, déjà présent sur les lieux. C’est avec un autre coéquipier, Kaptain, qu’il a pris l’initiative de créer Soldats du quai, en avril 2013. La structure s’est depuis bien développée. À Lyon, les Soldats du quai sont connus et enviés pour leur physique et pour leurs « gros muscles ». Avant de me rendre à l’entraînement j’en parle à un groupe d’amis qui y vit. « Ce sont les mecs à côté desquels tu baisses la tête quand tu coures à côté. »

La team spécialistes du Street Workout à Lyon

Quand la rue devient votre club de sport

Le Street Workout (aussi appelé Ghetto Workout) tire son origine de la callisthénie, une discipline très ancienne qui mélange plusieurs exercices de gym et de musculation réalisés uniquement au poids du corps. Les barres de traction ou barres parallèles ainsi que les aménagements urbains en eux-mêmes sont donc les supports principaux de l’entraînement, qui repose beaucoup sur la motivation et l’émulation du groupe. De plus en plus populaire dans les grandes villes européennes, le Street Workout est originaire des côtés ensoleillées de Californie.

Il faut dépasser quelques péniches avant d’arriver au niveau où le Quai Claude Bernard se transforme en Muscle Beach. Certes l’Océan Pacifique manque un peu en regardant le Rhône, mais l’ambiance y est. Du rap et du hip-hop sortent des enceintes portables, alors que des groupes motivés se forment autour des barres parallèles et des barres de traction, alignant push-ups, jump squats, planches, handstand push-ups, équerres ou sauts. Malgré l’absence presque totale de matériel, c’est un sport très polyvalent.

Échauffement de groupe

Après m’être changée, je retrouve le groupe sur les quais. Le training du dimanche est une session ouverte à tous les niveaux. Ce jour-là nous sommes déjà un bon groupe d’une quinzaine de personnes, tous âges confondus. Certain(e)s semblent être des habitué(e)s, mais il y a aussi des nouveaux venus comme mon collègue et moi dans l’équipe.

Nous commençons par un échauffement cardio qui consiste à courir et à monter les escaliers du quai, pendant dix minutes. Simple mais efficace. Nous nous retrouvons en bas, et c’est pour continuer avec la deuxième partie, plus collaborative. Le coach Ouss, demande à chacun d’entre nous de proposer un exercice pour échauffer une partie du corps spécifique. Squats, burpees, fentes, étirement et renforcement des poignets : grâce à toutes les recommandations nous échauffons les articulations, les genoux, les bras, les cuisses et les chevilles.

Polyvalence et intensité

Ouss nous répartit ensuite en deux équipes, et nous rentrons dans le vif du sujet avec 6 séries de 3 exercices.

Le premier consiste à effectuer des push-ups inclinés sur la rampe d’escalier. N’étant à la base que très moyennement à l’aise avec les push-ups, je dois dire que c’est assez difficile mais il y a plusieurs niveaux possibles. En plus de solliciter les triceps, les quadriceps et les pectoraux, faire des push-ups inclinés permet de particulièrement travailler les pectoraux. J’y arrive mieux en posant les genoux à terre.

2ème exercice : des tractions. Pour y arriver, il faut garder les coudes bien parallèles au corps et ne pas tendre les bras. Il est aussi très important d’être gainé et de renforcer ses muscles du tronc. Sans élastique, je n’y arrive tout simplement pas. Mais avec des élastiques attachés autour de la barre et qui allègent le poids du corps, et avec l’assistance de mon groupe, j’arrive à en enchaîner 6 ou 7. Suprenant !

Pour le 3ème exercice, direction les barres parallèles. L’idée ? Se hisser sur les barres en tendant les deux bras, un concentré explosif de gainage des abdominaux et de travail des biceps. Après avoir fait six séries d’exercices, on enchaîne avec des squats ainsi que d’autres exercices pour les jambes et pour les abdos. La séance est censée être déjà terminée et je finis à peine mes six séries. Ici, le chronomètre ne compte pas. Chacun travaille à son rythme et les Soldats du quai ne comptent pas leurs heures. De plus, rien n’est tracké, ce n’est pas la performance qui compte, mais le travail qu’on fait ensemble.

N’ayant pas une pratique de musculation régulière, je sens que je vais avoir des bonnes courbatures. C’est un workout intense mais aucun jugement n’est porté sur le niveau et le groupe est avant tout là pour l’entraide. Sans lui, je n’aurais jamais pu m’élever sous ma barre de traction et je trouve ça assez extraordinaire. C’est aussi la première fois qu’on m’a expliqué clairement comment faire des push-ups. Alors que c’est un exercice qu’on répète constamment pendant les bootcamp ou le functional training. Les coachs sont super attentifs et veulent vraiment aider à comprendre les techniques plutôt que de pousser à faire l’exercice alors que clairement, on manque de puissance. C’est aussi un workout où on est vraiment mis face à son niveau. On prend le temps de faire le point sur sa forme physique, avec l’aide du groupe.

Le dimanche à Lyon, l’animation est définitivement sur les quais. L’esprit de communauté est là et l’ambiance est détendue même si les exercices des Soldats du quai sont sérieux.

Les Soldats du quai étaient ce week-end au Salon du Fitness avec nous ! Retrouvez leur actualité sur Facebook et Instagram. Et pour tester le Street Workout, réservez vos séances avec Urban Sports Club.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez en savoir plus sur l'offre corporate d'Urban Sports Club ?