4 idées reçues sur le yoga

Selon une étude menée par la Fédération Internationale de Yoga, ce dernier est pratiqué par plus 300 millions de personnes dans le monde. La France en compte plus de deux millions et demi d’après les dernières statistiques. En comparaison avec les coureurs, qui représentaient 13 millions en 2017, le nombre de yogis français ne paraît pas si important ! Depuis deux ans pourtant, le yoga a définitivement le vent en poupe.

De nombreux studios se développent et les cours remplissent les salles parisiennes. Compte tenu de ses nombreux bienfaits, le nouveau souffle du yoga en France est une bonne nouvelle. La deuxième bonne nouvelle, c’est qu’avec le choix que vous offre l’abonnement Urban Sports Club, vous pouvez partir à sa découverte en long en large et en travers. Pourtant, cette discipline souffre de préjugés qu’il est important de briser. Retour sur les clichés qui entourent cette pratique riche et efficace.

Le yoga ce n’est pas du sport

Voilà une affirmation qui ne rend malheureusement pas justice à l’implication des yogis, pour qui chaque mouvement est important. De fait, le yoga requiert un effort des muscles profonds du corps. La force déployée lors d’un cours n’est pas dirigée vers l’extérieur mais vers l’intérieur.

De plus, les pratiques du yoga sont multiples, et certaines sont moins douces que d’autres : c’est le cas du vinyasa, du hatha yoga ou du hot yoga, par exemple. Cette discipline permet de prendre conscience de certains muscles de son corps et en cela, s’inscrit complètement en tant qu’activité physique.

Enfin, il est un travail permanent du contrôle et de l’équilibre, qui sont vecteurs de réussite lors de la pratique de la course, de la musculation ou du cross-training. En ce sens, c’est un très bon complément à d’autres activités physiques.

Une discipline réservée aux femmes

C’est statistiquement vrai. Il s’agit d’une activité plus largement pratiquée par des femmes. Selon les derniers chiffres, elles seraient 70 % contre 30 % d’hommes. Cela représente cependant 20 % de plus qu’il y a une dizaine d’années. Il est vrai que certaines pratiques s’adressent particulièrement aux femmes. Le yoga pré-natal post-natal sont par exemple indiqués lors de la grossesse, et certains cours sont réservés aux femmes, car plus axés sur la féminité.

Mais il s’agit d’une discipline ouverte à tous et qui invite à la connexion avec tous les êtres. C’est donc aller à l’encontre de sa philosophie de déclarer qu’il n’est pas fait pour les hommes. De plus, de nombreuses poses nécessitent d’avoir de la force, ce qui est un avantage pour les hommes. Découvrez pourquoi les hommes devraient se mettre au yoga dans notre article dédié à ce sujet.

Il faut être souple

Cette idée répandue est compréhensible, certains enchaînements et postures que l’on peut observer dans un cours témoignent en effet d’une certaine souplesse. Cependant, celle-ci n’est pas à considérer comme un but mais plutôt comme une fin. Il ne faut pas être souple pour faire du yoga, mais ce dernier aide définitivement à s’assouplir. En aidant à se relaxer, et à allonger ses muscles, le yoga est sans doute la discipline reine pour améliorer sa flexibilité.

Le travail de la respiration est là pour que tout cela s’effectue en douceur. Derrière l’appellation du style « Yoga Vinyasa » il y a l’idée de connecter mouvement et respiration de façon synchronisée. Il met donc l’emphase sur la respiration et sur l’importance du mouvement pour augmenter sa mobilité.

Ce n’est que de la méditation

Les cours de yoga comprennent une part plus ou moins importante de relaxation, pendant la posture de savasana. Ils invitent les élèves à se débarrasser de leurs pensées négatives et à faire le vide dans leur esprit afin de se concentrer sur le moment présent. Cette pratique aide donc surtout à rendre présent, une faculté précieuse et transposable à d’autres disciplines.

Le savasana est comparable aux séances de récupération, dont l’importance est bien connue des sportifs de haut niveau. Cette posture allongée sur le dos permet d’intégrer tous les bénéfices des exercices accomplis (les asanas). La pratique de savasana aide également à augmenter la capacité à prendre conscience de sa respiration et de son rythme cardiaque, et à créer un état plus calme et plus détendu. C’est le moment où la tension musculaire se relâche.

Mais cette posture n’est qu’une partie minime d’un cours de yoga. Certaines pratiques dynamiques comme le vinyasa, le power yoga ou le warrior yoga combinent mouvement et respiration pour un flow où l’on bouge constamment.

Faire du yoga avec Urban Sports Club

Le yoga a de nombreux bienfaits, de nature à la fois physique et mentale. Il permet notamment d’augmenter sa flexibilité et sa force ainsi que d’améliorer sa posture. Au-delà du plan purement physique, la régularité aide à améliorer sa concentration, à se détendre et à lutter contre la dépression.

Allez à l’encontre des à priori et réservez dès maintenant votre prochaine séance de yoga avec votre abonnement Urban Sports Club.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez en savoir plus sur l'offre corporate d'Urban Sports Club ?